Baisse du taux de chômage en Grèce

chomage grece

Pour le premier trimestre de 2013, le taux de chômage en Grèce est en baisse. Et pourtant, cela ne constitue pas une bonne nouvelle pour le pays quand on compare la situation à la zone euro à laquelle il appartient.

Une première en Grèce depuis quatre ans

Pour le second trimestre 2013, le taux de chômage a baissé en Grèce. Le pays avait connu un taux de 27,4% au premier trimestre de la même année. Selon l’office chargé des statistiques de la Grèce, la baisse est de 0,3%. Ce qui donne un taux de chômage de 27,1%. Cette baisse est une première depuis quatre ans en Grèce selon l’office. Depuis 2010, ce taux n’a fait qu’augmenter. Et cette baisse peut être expliquée par le tourisme grec qui a présenté de meilleures performances cette année. Il faut noter que le chômage des jeunes est en baisse. Ceux qui disposent d’un diplôme d’études supérieur sont les moins touchés. On estime à seulement 17% de diplômés des universités au chômage. Mais, les femmes sont plus touchées par le chômage en Grèce.

Aucune avancée par rapport à la zone euro

La Grèce n’est pas pour autant sortie des difficultés quand on observe l’évolution du taux de chômage depuis 2012 et quand on le compare au taux de chômage dans la zone euro. En 2012, la Grèce a connu un taux estimé à 23,6 % pour le deuxième trimestre. Et il est passé à 27,4 au premier trimestre 2013 et maintenant à 27,1% au deuxième trimestre 2013.

Dans la zone euro en juillet 2013, le taux de chômage était de 12%. Il était en régression par rapport à juin où le taux était de 12,1%. Cette zone connait aussi sa première baisse depuis 2011. Pour le mois d’août, les chiffres annonceraient une stabilité du taux par rapport à juillet. Et les faibles taux dans la zone euro sont enregistrés au Luxembourg avec un taux de 5,8%, l’Allemagne qui affiche 5,2% et l’Autriche avec un taux de 4,9%. Une disparité dans la zone qui s’expliquerait par une création d’emplois qui demeure non répartie dans la zone et aussi une reprise économique qui reste fragile. Pour l’État grec, l’office des statistiques demande d’être prudent. On ne peut donc crier victoire pour cette baisse.

Articles similaires...