Le marché boursier surveillé de près par l’AMF

Depuis l’avènement de l’internet et des moyens de communication, les méthodes pour se faire de l’argent se sont diversifiées et on assiste à une panoplie de structures offrant des possibilités de gain à court terme comme à long terme. Lorsqu’il est question de bourse, de nombreuses opportunités s’offrent aux particuliers comme aux entreprises pour se faire de l’argent. Et puisqu’il est question d’argent, certaines sociétés fictives ou non régulées se livrent à des activités douteuses dans le but de maximiser les gains en trompant la vigilance des traders. Et c’est dans le but de lutter contre cette malveillance que l’AMF a vu le jour.

La société de régulation du marché francophone

Créée il y a plus d’une dizaine d’années, l’Autorité des marchés Financiers, plus connus sous le sigle de AMF est une institution à caractère publique spécialisé dans les transactions financières et disposant d’une autonomie financière dans le but d’assurer sa gestion. Si elle a pour mission de veiller à la transparence des transactions et à la protection des fonds investie dans la manipulation des instruments financiers, c’est une institution qui, depuis sa création ne cesse de lutter contre les fraudes au sein du marché boursier, car celui-ci fait souvent objet de malversations de la part de certains individus.

Au-delà de son implication sur le marché français, elle s’investit sur le marché européen en apportant son aide pour la régulation du marché financier, et ce, même à l’échelle internationale.

Pourquoi se référer à l’AMF ?

Si la plupart des traders cherchent à investir dans de bonnes conditions, nombreux sont les nouveaux investisseurs qui ne prêtent pas souvent attention à la régulation ou à l’authenticité des sociétés auprès desquelles ils s’apprêtent à investir leur capital. Toutefois, le constat n’est pas seulement du côté des sociétés non régulées, il l’est également du côté des sociétés en règles. Selon des investigations, le nombre de traders ayant essuyé des pertes en investissant sur une période donnée n’en reste pas moindres.

L’idéal pour un trader qui vient de se faire arnaquer, serait de se plaindre à l’autorité des marchés financiers afin que ceux-ci puissent établir une liste et entreprendre des mesures drastiques contre les sociétés de courtage en ligne.

Peut-on se fier à la liste des sociétés de courtage établi par l’AMF ?

Le rôle de l’AMF ne se limite pas seulement au contrôle des sites de trading ne faisant pas office e régulation. Au-delà de son image d’autorité de régulation des divers marchés financiers, elle assiste les investisseurs dans le choix de leurs brokers en leur indiquant leur indiquant ceux qui sont régulés et donc autorisés à exercer officiellement. En effet, selon plusieurs plaintes déposées auprès de l’AMF, les traders sont victimes d’escroqueries et donc, dépensent sans pour autant obtenir des résultats. Si les nouveaux traders sont souvent ceux qui sont victimes d’arnaques, cela est sans doute dû à leur ignorance des sociétés de trading vers lesquelles il convient de s’orienter.

Entant qu’autorité de régulation, l’AMF se charge de recenser les brokers en ligne afin d’établir un rapport sur une base de données et sur une période donnée. Ainsi, on peut avoir la liste de brokers vers lesquels il convient de se tourner établi dans un mois donné qui sera différente de celle établie dans un autre mois. Que cela soit du côté des options binaires ou du Forex, l’AMF établi la liste des sites vers lesquels les traders peuvent s’orienter pour spéculer. Parmi ces listes, on distingue la “Liste Noire“ qui reste une liste de sites déconseillés aux traders.

Puisque la liste reste variable, il convient aux nouveaux traders d’y prêter attention afin de choisir leurs brokers car celui-ci demeure l‘une des choses les plus importantes à faire lorsqu’on décide de trader en ligne. La réussite au trading dépend amplement du choix de son broker. Toutefois, il faut également faire attention quant à l’offre des brokers pour ne pas tomber dans leur piège.

Articles similaires...